Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

LA PETITE HISTOIRE

En tentant de faire le tour de l’Australie en courant, Christophe Vissant cherche certes à repousser ses propres limites, mais il veut surtout réaliser son rêve d’enfant : plonger sur la Grande Barrière de Corail.

Il aurait pu s’y rendre en avion, mais il aurait ainsi trahi le serment qu’il a prêté devant une tortue de mer en 2003. Mer Rouge, avril 2003 : plongeur émérite, Christophe Vissant est victime d’un terrible accident de décompression.

Il passe alors une semaine complète dans un caisson hyperbare. Le pronostic des médecins n’est guère rassurant. Si la petite bulle d’azote coincée dans son oreille interne remonte vers le cerveau, ils envisagent au mieux une hémiplégie, au pire une tétraplégie.

Dans ses songes, entre délires et douleurs, cette fameuse tortue de mer croisée quelques minutes avant son accident lui chuchote inlassablement : « Si tu crois vraiment à ton rêve, il se réalisera ».

Christophe a retrouvé l’usage de ses jambes. Depuis, il ne cesse de courir après son rêve.

POURQUOI COURT-IL ?

Avant son accident de plongée, Christophe Vissant n’aimait vraiment pas la course à pied. En tant qu’ancien footballeur, il avoue même que l’idée de courir « autrement qu’après un ballon » le rebutait au plus haut point. Aujourd’hui, après l’épreuve qu’il a surmontée en Mer Rouge, il ne peut plus s’en passer. « Courir, ce n’est que du plaisir. Non pas pour battre quelqu’un, mais pour atteindre un but » précise-t-il. « Quand tu cours, tu te retrouves en synergie avec toi-même. Ton corps et ton esprit ne font plus qu’un et plus rien ne peut t’arrêter. »

Certains pères ont envie de léguer à leurs enfants un bien immobilier ou l’argent qu’ils ont capitalisé au fil de leur carrière. À travers le tour de l’Australie, Christophe Vissant souhaite laisser un tout autre héritage à ses deux filles, Marie (20 ans) et Lisa (17 ans). Convaincu de « la puissance et de la résistance de la volonté humaine », le coureur veut en effet leur montrer que « dans la vie, tout est possible. Même l’impossible ! »

En courant sur le territoire des kangourous, pour ensuite aller plonger sur la Grande Barrière de Corail, Christophe Vissant désire alerter le public sur le devenir du plus grand être vivant de la planète, La Grande Barrière de Corail. « En l’état actuel des choses, son espérance de vie ne dépasse pas les trente années » prévient-il.

MES DÉFIS DÉJÀ RÉALISÉS !

2015

2013

2010

2008

LA CIOTAT – GÊNES

462 km en 4 jours, sans jour de repos, sans assistance ni ravitaillement de La Ciotat à Gênes en Italie, à une moyenne de 115 km par jour en traversant la France, Monaco et l’Italie.

MARSEILLE – GORNO ALTAISK

7458 km en 108 jours, sans jour de repos, de Marseille à Gorno Altaisk en Russie, à une moyenne de 69 km par jour en traversant la France, l’Italie, la Slovénie, la Hongrie, l’Ukraine et la Russie. À ce jour, Christophe est le premier coureur à pied à avoir traversé La Sibérie d’ouest en est à cette cadence et sans jour de repos.

AUBAGNE – ATHÈNES

2732 km en 38 jours sans jour de repos d’Aubagne à Athènes en Grèce pour une arrivée sur l’Acropole d’Athènes, en traversant la France, l’Italie, la Slovénie, la Croatie, la Bosnie, le Monténégro, l’Albanie et la Grèce.

AUBAGNE – PARIS

Premier défi important, je cours 1132 km en 15 jours sans jour de repos d’Aubagne à Paris à une moyenne de 75,6 km par jour. Beaucoup de souffrance mais je réussis néanmoins à traverser toute la France jusqu’à la capitale en passant par ma ville natale Besançon

MES AUTRES DÉFIS

• Aubagne à Juan-les-Pins en SOLO (172 km en 24h)

• Bormes-les-Mimosas à Aubagne en SOLO (108 km en 13h)

• 100 km de Millau (x5)

Marathon Nice-Cannes

• 100 km de Belves (x2)

• 100 km de Perpignan

• 24h de Normandie

• 24h de Monaco

• 24h de Peynier

• Marathon de Marseille

• Marathon de Rome

• Marathon de Florence

• Semi-marathon de Marseille Cassis (x3)

• Trail 53 km de La Sainte-Victoire

La charte écologique et pacifique du défi

Christophe est diplômé en biologie sous-marine, plongeur autonome, il obtient en 2003 le premier prix écologique « des coups de chapeau de Victor » décerné par le journal Metro, grâce à ses actions menées pour la protection des océans.

Pour Christophe Vissant, cultiver la paix cela signifie tisser des liens étroits entre les habitants, partager nos savoirs et respecter la dignité humaine à travers toute l’Australie.

Toute l’équipe aura comme objectif humanitaire de sensibiliser le public autour de l’engagement pacifiste.

Christophe étant particulièrement reconnu pour sa culture de la paix, chaque membre du défi s’engagera à respecter avec lui les six points du Manifeste de l’UNESCO.

• Respecter toutes les vies

• Rejeter la violence

• Libérer sa générosité

• Écouter pour se comprendre

• Préserver la planète

• Réinventer la solidarité

SUIVRE LE DÉFI
Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
ME SOUTENIR - Soutenez Christophe dans son incroyable défi